De croiser Tai-Luc, jeune Géronimo en 79, a assurément changé de manière définitive, le sens de la vie des toutes premières recrues
du “Détachement Féminin Rouge” à l'origine de(s) Clandestines.

Histoire d'un groupe de rock'n'roll

La Souris Déglinguée

lsdmaxi" Histoire d'un groupe de rock'n'roll", par Olivier Richard (Camion Blanc)
Enfin. Oui, enfin ! Il aura fallu attendre 2011 pour qu'enfin un livre sur La Souris Déglinguée paraisse dans les librairies de France et de Navarre ! Pour un groupe qui existe depuis 1976, qui a été parmi les premiers combos keupon de la Capitale, qui a sillonné la province autant que la banlieue, qui continue d'allonger sa discographie année après année, et qui, surtout, possède une fan base aussi contrastée que fidèle… voilà qui arrive à point nommé. D'autant que le résultat, signé Olivier Richard, est détonant.
Mais comment raconter le parcours — que dis-je, l'histoire (35 ans, c'est forcément une histoire, voire une épopée, quand il s'agit de rock'n'roll) — du "plus ancien des groupes de rock français encore en activité" ? Par le commencement, pardi ! Et dans le détail, surtout. Olivier Richard a donc rencontré plus de "quarante témoins et acteurs" de cette grand aventure, les musiciens d'abord, Tai Luc (guitare-chant), Rikko (basse), Jean-Pierre (guitare), Jean-Claude (batterie), Muzo (sax) — sans oublier les "supplétifs" et les remplaçants d'un concert ou d'une tournée — , mais aussi l'entourage du groupe (managers successifs, roadies, photographe officiel), les amis d'enfance, les journalistes devenus potes, les "professionnels de la profession" (attachés de presse, label managers, etc), les rencontres de tournée… et, bien sûr, quelques personnalités de la célèbre "raia" LSD.

De ces entretiens, d'où fusent les souvenirs, les anecdotes et parfois de brillantes analyses, coulent l'Histoire (avec un grand H) de La Souris Déglinguée, le mythe, la légende, le culte. Les premiers chapitres, consacrés à la rencontre des musiciens et aux premiers sursauts du rongeur, sont peut-être les plus intéressants, sans doute parce qu'ils contribuent, de part leur richesse et leur profondeur, à éclairer la période la plus méconnue de LSD (saviez-vous que Tai Luc était fan de comics de super héros et de science-fiction ?). Cependant, les débuts live du quatuor (à l'époque), sa découverte du punk rock et du business de la musique demeurent d'agréables moments de lecture (cf. le diner entre les membres de LSD et Daniel Guichard lors de la signature sur Kuklos). On apprend aussi pas mal de choses sur les enregistrements des albums, les dessous des signatures chez tel ou tel label (LSD aura connu pas mal de structures, de New Rose à Musidisc, toujours des indépendants), les virées en concerts en province… et l'attirance de plus en plus marquante et marquée du groupe pour l'Asie.

Pour qui aime le groupe, Histoire d'un Groupe de Rock'n'roll, c'est du pain béni, et se lit comme un roman (dont le leitmotiv serait "Arriveront-ils à connaître le succès ?"), les rebondissements sont nombreux ("désillusions", conviendrait mieux), les acteurs attachants (Tai Luc apparaissant comme le leader / héros / sage de l'histoire), les seconds rôles apportent une certaine profondeur par leur éclairage (Géant Vert, Laurent Chalumeau, Gogol 1er, Hervé Deplasse, Marco Wunderbach, Jean Eric Perrin, Patrick Mathé)… et les caméo donnent du cachet à l'ensemble (Didier Wampas, Pierpoljak…). Surtout, le livre permet d'aborder quelques grands moments de LSD, comme le saccage de l'Opera Night en 1981, les bastons à certains de ses concerts, sa virée en Chine en 2003, le public du groupe consacré en tant que "Parti de la Jeunesse", etc… Et aussi de tenter de répondre à l'éternelle question qui soulève toujours le débat au sujet de La Souris : est-il un groupe faf parce qu'il a laissé entrer dans ses concerts des gens à l'idéologie douteuse ? Sur le sujet, Marsu (ancien manager de Bérurier Noir, et actuel label manager de Crash Disques) porte un réquisitoire plutôt censé. Mais la défense du groupe, par l'intermédiaire de Tai Luc, s'avère tout aussi cohérente. Défense — ou plutôt explication — appuyée sur plusieurs chapitres par Laurent Chalumeau ("juste des jeunes gens qui se rebellaient contre leur vie de merde"), le journaliste devenu auteur étant un grand fan du groupe (à lire absolument sa préface du livre de Tai Luc As-tu Déjà oublié, sans doute le meilleur texte publié sur La Souris ).
Bref, Histoire d'un groupe de rock'n'roll va vous faire redécouvrir LSD. Prévenez vos voisins, ils vont bouffer du "Rock'n'roll Vengeance" et "Salue Les Copains" pendant quelque temps ! — Frank Frejnik in http://www.addictif-zine.com